COVID-19 : Un antivirus sur votre téléphone

Macron a trouvé les solutions ultimes pour sauver le monde du virus : une application mobile. Le virus n'a qu'à bien se tenir ! Encore un truc qui vise les libertés publiques. C'est en tout cas le sentiment qu'elles donnent malgré les hypocrites apaisements du gouvernement.

Si cette application n'est pas encore prête, le gouvernement a bel et bien mis le pied dans la porte. Et pas qu'un peu. Il a commencé à sensibiliser les Français à l'idée qu'un logiciel pouvait nous aider, à l'idée que la survie de tous prédominait sur des querelles au sujet de la vie privée. À l'idée qu'il était normal d'avoir un téléphone mobile dans sa poche au service du gouvernement. L'appli n'est pas prête ? Pas de problème, on nous refait le coup des masques « pas indispensables, on prendra le temps d'en discuter à l'assemblée ». Il n'empêche, quand elle sera prête, l'assemblée la passera comme un seul homme, LREM contre tous les autres.

Sauf que cette appli n'a aucune chance d'éviter une pandémie. Pourquoi ?

D'une part, il aurait fallu que le gouvernement ait fait des tests pour savoir qui est malade, ce qu'il n'a toujours pas fait. D'ailleurs, on manque encore de tests, le gouvernement n'a accepté que très tardivement la main tendue de certains laboratoires.

Il faudrait aussi que ces tests aient une efficacité suffisante(1) et qu'ils indiquent si on est contagieux. Car on peut parfois être contagieux mais asymptomatique (donc pas testé), ou guéri mais encore porter le virus par exemple.

Et puis, il faudrait que tout le monde ait un smartphone. Curieusement, en France, plus on risque de mourir du coronavirus, moins on a de smartphone.

Ensuite, il faudrait que tout le monde installe cette appli : certains vont oublier, d'autres ne sauront pas le faire... Aussi, l'appli ne sera certainement disponible que sur les boutiques Google ou Apple, ajoutant ainsi une couche de défiance de certains usagers (comme moi).

Enfin, il faudrait que tout le monde pense à prendre son téléphone avec lui. Et compte tenu que cette appli est l'œil de Moscou de Macron, que les téléphones sont aujourd'hui surveillés (grâce à Hollande), on sait déjà que ce ne sera pas le cas.

En tout cas, moi, je n'installerai jamais cette saleté. Pas tant qu'on aura un gouvernement capable de rouvrir les écoles en pleine pandémie, de prioriser le travail sur la vie.

Mais l'idée que la surveillance est normale s'insinue dans les esprits, ça pourra servir plus tard. De toute façon, vous n'avez rien à vous reprocher ?

___________________________________________

(1) Les tests actuels ne sont efficaces qu'à 70% environ.
Le premier risque est de faire croire à des personnes testées « faux négatif » quelle n'ont pas besoin de prendre de précaution pour leur entourage.

Commentaires

1. Le 9. mai 2020, 1h42 par le gauchiste

La Quadrature du Net dénonce cette appli « StopCovid » avec de nombreux arguments solides : Suivez ce lien.

2. Le 11. mai 2020, 4h44 par Aela

J'ai vu à l'inverse de toi que les tests étaient fiables à 70% et se "trompaient" dans 30% des cas

3. Le 11. mai 2020, 10h50 par le gauchiste

C'est une coquille de ma mart, merci de me l"avoir signalée, je viens de la corriger. Un test fiable à 70%, autant dire qu'il n'est pas très utile...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet