Divers

Tout ce qui n'entre dans aucune catégorie est ici. Par exemple, les sujets contenant trop peu de billets. Les billets classés ici pourront à l'avenir être déplacés ailleurs si j'accumule des billets sur un même thème. J'aurais pu l'appeler « hors sujet », mais non ! y'a toujours un sujet !

Fil des billets - Fil des commentaires

14. mars 2020

Demain, votez gauchiste !

C'est la rentrée pour ce blog tout nouveau tout propre. Cela ne se voit pas tant que ça, mais des nombreuses choses qui étaient « cassées » fonctionnent de nouveau. Vous pourrez ajouter des commentaires sans avoir de message d'erreur, recevoir la newsletter plus régulièrment qu'avant (à chaque nouveau billet), la case « recherche » est de nouveau opérationnelle et plein de petites choses que vous ne voyez pas.

C'est le moins que nous pouvions offrir à nos lecteurs qui nous suivent depuis 3 ans maintenant. Beaucoup de bloggeurs lâchent l'affaire après 3 ans, ce ne sera pas le cas de votre blog préféré.

L'épidémie de coronavirus vous confine chez vous ? C'est le moment de relire tous les billets que vous avez en retard. Restez prudent, car ce virus n'est pas une « grosse grippe » comme on a pu le lire parfois. Il est 20 fois plus mortel que la grippe, aussi contagieux, il a tendance à vouloir détruire les poumons et il peut parfois laisser des séquelles. Pensez au savon qui est ici la meilleure prévention.

Je suis d'accord que cette maladie arrive à point nommé pour qu'on ne parle plus de la réforme des retraites, bien que des manifestants bravent l'interdiction de manifester et le risque d'être infectés pour témoigner notre indignation à tous. L'urgence est réelle et tellement criante qu'on en oublierait presque que la 2ème lame viendra du réchauffement climatique. Mais je ne tomberai pas dans le gros piège conspirationiste consistant à prétendre à une épidémie intentionnelle quelque part.

Macron semble se bouger pour cette pandémie, et je pense qu'il fait ce qu'il faut. Ou presque. Maintenir les élections est une erreur (même si j'admets que je n'aimais pas l'idée de la reporter de 6 mois). Et surtout, on ne me fera pas avaler qu'il a enfin compris. Il agit vite pour sauver l'économie, ou ce qu'il en reste. Car les bourses s'effondrent. On est bien partis pour une crise économique durable.

C'est sur ce nouveau départ que ce blog refait surface : une pandémie, une crise économique mondiale, la faillite de la démocratie avec comme point d'orgue les retraites, mais ce blog, toujours sur pied pour vous aider à sauver le monde.

À l'apparition du SIDA, on nous disait de nous protéger pendant les rapport sexuels.
À l'apparition du COVID-19, je vous dis de vous protéger pour aller voter.
Vous n'aimerez certainement pas le prochain virus...
 

3. décembre 2019

Venez manifester jeudi prochain

Personne n'est gagnant avec les destructions de Macron. Les rares gagnants, je les mets dans la partie négligeable de la population. Le projet en cours est celui des retraites. Et il faut le combattre. Le système de retraites par points amènera de très nombreux français à ne prendre leur retraite qu'à 67 ans pour l'avoir à taux plein, à commencer par tous ceux qui ont un parcours professionnel haché. Les autres, continueront à travailler jusqu'au bout pour arriver à compléter le peu qu'ils touchent.

Venez manifester jeudi prochain, le 5 décembre.

Quand j'ai commencé à bosser, la retraite était à 60 ans. Depuis, le PIB a enflé. Énormément. Et on me dit qu'il n'y a plus de quoi payer des retraites avant 67 ans ?

Le vrai projet de Macron est de remplacer la solidarité de la retraite par une nouvelle capitalisation, avec tout le danger que cela représente : tout le monde n'aura pas de quoi capitaliser une retraite complète, et ce système est fragile et risque de mettre tous les retraités sous les ponts sur un simple éternuement de Wall Street.

TOUS DANS LA RUE !

Si vous ne le faite pas pour les retraites, faites-le pour l'œuvre complète du petit jésus du néolibéralisme. Moi, par exemple, je n'ai plus d'espoir d'avoir de retraite. Mais quand même, ça me fait mal qu'il travestisse le système des retraites pour enrichir (encore) les banques.
 

21. novembre 2019

Les Goguettes

Un peu de culture aujourd'hui, avec ce trio (mais à 4) qui interprète sur des airs connus des textes de leur composition. Des chansons d'actualité, sur des thèmes défendus sur ce blog. Ils sont drôles quel que soit le sujet. La recette est ancienne, simple et utilisée avec efficacité. J'ai donc décidé de leur faire un peu de pub. Mais ils ne m'ont pas (encore) payé, promis, juré, craché.

Si cette vidéo vous a plu, allez sur leur site découvrir les autres : Les Goguettes

11. décembre 2017

Hommage à Johnny

Difficile pour vous d'imaginer que je vais parler musique sur ce blog. Même moi, je n'y crois pas. Surtout que Johnny n'a jamais été neutre politiquement. Toujours associé à la droite traditionnelle par ses soutiens, puis carrément associé à Sarkozy, son grand pote du Fouquet's. Donc étiqueté pas trop gaucho, voyez ?

Donc non, je ne vais finalement pas parler musique. Cet article ne renie aucunement les qualités d'interprète de Johnny. Il ne renie pas non plus la nécessité pour lui d'entretenir sa voix en fumant au point d'en crever (mais tard, quand même). Les risques du métier.

Johnny Hallyday aura toujours fui les impôts, surtout depuis que l'argent a commencé à rentrer, c'est à dire de 1975 à sa mort. Cela en fait peut-être une icône française. Il préférait donner à quelques œuvres caritatives plutôt que de laisser l'État faire son boulot (mais le fait-il ?). Le montant n'était pas non plus le même. Pardonnez mon côté pingre.

On rira quand même pas mal de sa cavalcade où il a mendié une nationalité belge au prétexte d'un père qu'il n'a pas connu pour pouvoir habiter à Monaco loin du fisc, pour ensuite échouer en Suisse contre négociation, puis partir à nouveau parce que les impôts suisses sont "moins cools qu'avant", et finir en Californie pour y payer les sous qu'il ne veut pas payer en France. Ce que finalement beaucoup d'artistes français font, oubliant où ils gagnent leur argent, quelle école a fait d'eux ce qu'ils sont.

Bref, au-delà du regret que l'on peut avoir pour le chanteur, on rit surtout à gorge déployée des villes qui lui ont fait des hommages en grande pompe, de l'État qui lui a fait un hommage national, sur les deniers qu'il a toujours refusé de payer.

Maintenant, attendons la presse sur les histoires d'héritage. Ça peut avoir de la gueule...

30. septembre 2017

Gauchiste, c'est pas un peu négatif ?

Habitués de ce blog, vous savez nécessairement ce qu'on appelle la décroissance.

Parmi les particularités de ce mouvement, de cette philosophie, on note le choix du mot « décroissance », souvent connoté négativement. Il est vrai que nous sommes à une période où il est interdit d'utiliser des mots négatifs.

Décroissance a peut-être dû faire face à cette mode, être à contre-courant de l'idée dominante. Mais le mot est passé dans le langage, il commence à porter son vrai sens, un discours très facile à comprendre juste avec ce mot. Il doit encore lutter tant le lobbying de la croissance est fort.

Personnellement, je tiens le blog du gauchiste, et j'ai encore pas mal de boulot à faire pour que les lecteurs osent vaincre leurs préjugés.

Je rencontre régulièrement des gens pour qui aller sur le blog du « gauchiste » est impensable. Car ce serait bien trop gros d'aller sur un tel blog sûrement politique et « fait pour des gauchistes »... pourtant, je suis certain que si j'étais le blog du gros con, les gens se précipiteraient dessus, car ils comprendraient l'évidente autodérision. Ils n'auraient pas peur de devenir un sale con eux-mêmes.

Comme si ces mêmes personnes avaient peur de devenir « gauchistes » juste en cliquant sur ce lien. Même souvent des personnes qui se revendiquent de « gauche » (comprenez en fait PS).

Mais le concept même de décroissance est devenu aujourd'hui assez connu. Suffisamment pour se glisser sans honte dans des débats politiques.

Moi, je suis « le gauchiste ». Je suis probablement même un peu gauchiste. J'ai parfois un peu de mal à faire sentir ce qu'est un gauchiste assumé, mais je ne lâche pas l'affaire. Il est grand temps de mettre un mot sur des valeurs que nous sommes nombreux à défendre.


PS : Rassurez-vous, groscon.fr est encore à vendre. Dépêchez-vous, car salecon.fr (qui n'est plus à Pierre Emmanuel Barré) vient d'être repris...

10. septembre 2017

Manifestations le 12 septembre

S'il vous arrive de lire les journaux, vous savez déjà ce qu'est la loi travail. La version 2 de Macron est simplement un pied de nez à ceux qui espéraient un peu de justice sociale. De par la façon de façonner cette loi par ordonnances, sans même qu'il y ait discussion entre parlementaires. Mais aussi de par son contenu qui ne protège plus les salariés par la loi.

La loi est censée être le dernier rempart à l'incivisme, le socle commun à une société, et on a aujourd'hui une loi scélérate qui dit que les négociations d'entreprise seront supérieures à la loi.

Ce genre de loi n'est pas seulement un danger pour le code du travail, c'est aussi un précédent pour toute la loi. Il serait possible de faire une loi qui assure sa propre faiblesse, et qu'un contrat malicieux pourrait autoriser ce qui n'est pas légal ?

Si vous êtes chômeur, ce n'est plus le code du travail qu'il vous faudra connaître, mais ce que chaque entreprise a négocié de pire que la loi avant votre arrivée. Vous ne pourrez plus faire confiance à un employeur, car il ne sera plus obligé de suivre la loi.

Voilà pourquoi vous devez à tout prix manifester le 12 septembre dans votre ville. Nul besoin d'appartenir à un parti politique ou un syndicat. Il suffit de vouloir reprendre la main sur ce qu'on décide sur votre dos.

Rendez-vous mardi 12 septembre
contre la loi travail 2

3. mars 2017

Encore 1 an et ça en fera 2 !

Ça y est, ce blog a 1 an. 149 billets. Toujours aussi gauchiste, anti-libéral et écolo, fidèle au poste.

Toujours à raconter les problèmes de la société. Et bonne nouvelle : avec cet avenir qui s'ouvre à nous, c'est pas les sujets qui vont manquer !

Ce blog a fait le choix de rester libre. Je ne parle pas d'argent. Je parle d'être indépendant des réseaux sociaux traditionnels et des hébergeurs de blog du GAFAM. C'est un frein évident à la popularité de ce site, mais pour le moment, je tiens bon. C'est à ce prix que Zuckerberg ne vous surveille pas ici. On verra par la suite.

Rien ne vous empêche de partager un article du blog sur un autre site (Facebook, Twitter ou autre), mais il faut le faire à l'ancienne : en copiant le lien de la barre d'adresse de votre navigateur (http://gauchiste.fr/machintruc...), et en le collant dans votre site favori, dans votre commentaire. Si vous n'y arrivez pas, demandez-moi, et je ferai un tutoriel super simple.

Pour la déco, elle est restée minimaliste pour deux raisons : je veux un affichage rapide du site (épargnant un peu de CO2 à la planète lorsque la page est générée et envoyée), et parce que mettre des photos aux articles ralentirait considérablement leur publication (la dernière fois que j'ai voulu photographier un agent de sécurité, c'était... compliqué).

N'hésitez pas à parler de moi, a véhiculer mes idées, à « partager mes idées ». En regardant les statistiques, j'ai beaucoup de visiteurs réguliers, mais aussi de plus en plus de personnes qui découvrent mon blog via des moteurs de recherche, certains qui me découvrent tardivement et rattrapent le retard en lisant tout. J'ai eu pas mal de spam parmi les commentaires, et très peu de messages (ou commentaires) insultants. Si mes détracteurs ne me voient pas, c'est que je peux faire mieux ! N'oubliez pas que si une personne ne se sent pas gauchiste, elle pourra néanmoins être intéressée par un article en particulier.

Vous pouvez dire en commentaires ce que vous aimeriez voir évoluer sur ce blog. Je ne promets rien, mais votre œil extérieur me sera très utile. Si vous êtes timides, utilisez le formulaire de contact qui ne sera pas publié. Vous pouvez aussi me dire simplement les billets ou les catégories que vous préférez.

Merci à tous pour votre intérêt et votre fidélité.

le gauchiste

- page 1 de 3