Est-il moral de voter le Pen ?

Non, évidemment.

Marine incarne le mal transmis de son père, avec la malice libérale inspirée de Macron, elle semble être le pire du pire. Mais doit-on voter Macron pour autant, compte tenu de sa trahison des Français, de la France, de toutes les institutions ? Il est censé être le garant de la République, et il se torche avec. Au point que l'ONU s'en inquiète.

Alors faisons un petit exercice de pensée, essayons d'imaginer des points positifs à un vote Le Pen, au-delà de tous ses défauts qu'il serait déprimant de lister.

D'une part, tout comme il faut parfois crever un abcès, il est peut-être temps de combattre le Front National (renommé « Rassemblement National »), pour éviter qu'il ne prenne trop de puissance. C'est vrai, il semble grossir à vue d'œil, proportionnellement au taux d'abstention si on y regarde bien.

Les Français ne font plus tellement de différence entre ce fascisme rampant et le gouvernement de Macron. Lorsque Chirac a fait un 2ème tour contre Le Pen, il a fait 82% sans débattre (abstention de 20%). Aujourd'hui, on donne Macron gagnant à 54% sans vraiment y croire, et avec une abstention proche de 40%. Macron ne serait finalement pas tellement pire que Le Pen. Comme dit l'autre : « Le Pen est un fléau potentiel, Macron est un fléau avéré. »

Je pense que les chances de Marine Le Pen d'avoir la majorité à l'Assemblée nationale sont assez minces, alors que Macron a déjà réussi cet exploit. D'autant qu'il a cette fois le projet de dissoudre l'assemblée dès son élection pour gagner du temps et perdre le moins de soutiens possible. Je pense que l'opposition populaire à l'extrême droite pourra peut-être favoriser une cohabitation qui est peu probable avec Macron.

De tout temps, le Front National (et maintenant le Rassemblent National) a une assise électorale très populaire. On en a même vu sur les ronds-points des gilets jaunes (même si ce n'était pas la majorité d'entre eux). Je pense donc que Marine Le Pen ne pourra pas se permettre de réagir comme Macron en cas de grosses manifestations. Elle ne pourra pas dénigrer les soulèvements populaires comme on l'a vu faire depuis 5 ans. Et si elle le faisait, ce serait alors la fin du FN/RN, ce qui n'est pas une si mauvaise chose.

Je pense que si les lois indignes qu'a pu passer Macron ont réussi à passer le filtre du Conseil Constitutionnel, cette institution sera peut-être plus prudente à accepter n'importe quoi de ce parti d'extrême droite. Sa crédibilité (pourtant amochée) en dépendrait.

L'opposition tranchée de la société civile aux idées de l'extrême droite permettront peut-être plus facilement dans la rue un rejet des projets de Marine Le Pen qu'à ceux de Macron (trop propre sur lui pour attirer la méfiance d'une partie de l'électorat) ou qu'à ceux de Hollande qui a anesthésié les Français par une étiquette frauduleusement de gauche.

Macron a l'expérience de 5 ans d'abus de pouvoir et de manipulation. S'il reprend pour 5 ans, il ira droit au but, car il n'aura plus rien à craindre : il ne pourra pas se représenter, il passera tout en force, et ça fera encore plus mal. D'ailleurs, il parle même de rester 7 ans... De plus, il n'a déjà aucun tabou vis-à-vis des idées fasciste de Le Pen et a déjà mis en place tout ce qu'on aurait redouté de sa rivale, avec la loi sécurité notamment. Il travaille pour elle. Je pense que la même loi proposée par Marine Le Pen aurait amené un soulèvement populaire.

Pour terminer, je pense que si machiavélique que puissent être les projets de l'extrême droite, Marine Le Pen est nulle, elle ne saura pas manipuler l'opinion comme l'a fait Macron, de plus, elle n'a pas (encore) la presse avec elle. Elle est encore décrite comme un sujet d'inquiétude (« faire barrage à Marine Le Pen »), et il ne faudra pas trop compter sur des journalistes compatissants pour faire croire que les Français l'aiment bien.

Toutes ces raisons me font hésiter. Oui, je hais Le Pen de père en fille, Zemmour et tout ce qu'ils représentent. Mais je pense qu'il sera plus facile de les combattre s'ils passent une bonne fois pour toutes. Je pense qu'il faut dégager Macron coûte que coûte. L'idée de voter pour Marine me fait vraiment mal, et je ne l'assume pas complètement. En fait, je ne suis pas certain de le faire. J'ai l'impression de sauter dans le vide pour éviter un incendie. Pas certain d'arriver un bas indemne. Alors j'hésite. Mais ai-je une chance de ne pas finir carbonisé par l'incendie ?

Je n'ai mis à plat ici que des argument techniques, rationnels. Aucun argument idéologique ne peut me motiver à une telle folie.

L'an dernier, j'ai refusé de voter au 2nd tour. Et le déluge est tombé. Confucius disait « Si tu fais ce que tu as toujours fait, alors tu auras ce que tu as toujours eu ». J'ai envie que ça change. Alors je me demande si Le Pen n'est pas le monstre de dernier niveau à combattre pour revenir à une démocratie.

Eclairez-moi de vos lumières en commentaire. Aidez-moi à me décider (merci d'argumenter).

Commentaires

1. Le 20. avril 2022, 2h13 par Plk

> Aujourd'hui, on donne Macron gagnant à 54% sans vraiment y croire, et avec une abstention proche de 40%. Macron ne serait finalement pas tellement pire que Le Pen. Comme dit l'autre : « Le Pen est un fléau potentiel, Macron est un fléau avéré. »
> Je pense que les chances de Marine Le Pen d'avoir la majorité à l'Assemblée nationale sont assez minces, alors que Macron a déjà réussi cet exploit.

Moi c'est plutôt ça qui m'inquiète. Si Macron y est arrivé il y a 5 ans en partant de pas grand chose, il ne serait pas surprenant que Marine y arrive avec un parti qui existe déjà depuis longtemps et qui est, malheureusement, pas mal installé.

> Je pense que la même loi proposée par Marine Le Pen aurait amené un soulèvement populaire.

Vu le résultat des élections il semblerait que les gens soient plutôt pour avoir encore plus de choses dans ce genre...

> D'autant qu'il a cette fois le projet de dissoudre l'asemblée dès son élection pour gagner du temps et perdre le moins de soutiens possible.

Les projets chez Marine ne sont pas beaucoup mieux: mettre de la proportionelle pour s'assurer une majorité plus facile, puis dissooudre l'assemblée ensuite.

Pour ma part en tout cas, je ne souhaite pas voir mes collègues et amis (pas tous de nationalité française, et puis même, il paraît que ça ne suffirait pas dans tous les cas) perdre leur emploi et leur logement pour cause de "préférence nationale". Je repense aussi à mes grands parents qui avaient du fuir l'Espagne pendant la dictature de Franco. Je vais peut-être devoir moi aussi envisager de changer de pays, et j'ai la chance d'avoir cette possibilité, ça ne sera pas le cas de tout le monde.

Pas sûr que l'approche "crever l'abscès" fonctionne, ça serait plutôt ouvrir la boite de pandore. Et même si ça fonctionnait... à quel prix?

2. Le 20. avril 2022, 3h33 par luluberlue

"L'an dernier, j'ai refusé de voter au 2nd tour."
... les départementales ou les régionales ? ;)

(on aura a tous compris que c'était il y a 5 ans)...
pour le reste désolé, j'ai besoin d'aide aussi, en plein dilemme Abstention ou macron...

3. Le 20. avril 2022, 6h37 par le gauchiste

@Liliberlue : J'aurais adoré lire des arguments.

4. Le 21. avril 2022, 9h03 par Florence

https://odysee.com/@francesoir:2/CH...
Analyse originale et poussée vraiment salutaire pour comprendre ce qui nous attend avec certitude dans le champ profond, la réactivité des gens en bémol (heureusement, mais si c'est encore possible, puisque la destitution des droits civiques est en cours pour qui s'opposera)...
Il s'agit d'un décryptage du texte de campagne de Macron envoyé aux journaux régionaux (encore une manipulation, cet art si pervers désormais connu de ramener à soi par tous les moyens (capturer la pensée, les choix), avec des éclats de vérité - qui sied au psychopathe auquel nous semblons avoir à faire.
On devrait d'ailleurs s'interroger sur le jeune homme qu'il fut, tombé à 15 ans sous la coupe d'un prof... dans des familles bourgeoises provinciales réputées (tous les ingrédients d'un itinéraire très interrogeant / comment s'en sort-on et peut-on ne pas en sortir... avec des fausses issues qui ne peuvent qu'être... problématiques ?).
Plus généralement, je trouve que le choix entre 2 personnes pour le destin d'un pays et de chacun (et pour des aspects de plus en plus personnels) est une aberration (ou comment on a réussi à faire passer pour de la démocratie un combat de coqs - spectaculaire, dramatisé où un vote individuel ne vaut réellement pas grand-chose et où on nous oblige à une caricature de choix et pire d'affrontement là où l'avenir devrait relever de la construction et de la co-création...
Mais c'est là que nous sommes. En plein dedans.
Contrer le pire ?
Un vote dans un sens pour annuler l'autre ?
Savoir que la suite relève toujours et plus que jamais de notre responsabilité personnelle est mon credo.
Un argument pour Le Pen ? Elle sera en situation très serrée et aura peut-être bizarrement à chercher la réunification collective, la prise en compte...après ce qu'a "réussi" l'autre... littéralement désespérant, offensif, destructeur (et ce qui n'est que le début !).
Sachant que Black Rock veille au fric et qu'il soutient l'économie française en ce moment (Macron), avec un pouvoir de nuisance phénoménal.
Voir absolument les vidéos de Guy de La Fortelle ! (L'investisseur sans costume) : https://www.youtube.com/watch?v=Pbf...
On peut ne pas tout suivre idéologiquement, mais l'analyse et les infos sont ici encore d'or !
Bon courage à nous, hauts les coeurs !

5. Le 21. avril 2022, 10h40 par Jim

Pour ma part, je ne vois pas comment il me serait possible de voter Le Pen.

Le programme de Macron, même si vous n’allez pas être d’accord, est un programme de centre-droit, celui de Le Pen est bien d’extrême droite. Je ne suis pas d’accord avec tout ce que fait Macron, mais je le trouve moins à droite que Sarkozy par exemple, et si en 2012, il avait fallu choisir entre Sarkozy et Le Pen, j’aurais choisi Sarkozy sans hésiter, même si je n’ai pas aimé sa présidence.

Et comme je sais que pour vous, ça reste du pareil au même, voilà quelques points (non exhaustifs) pour lesquels je trouve qu’on ne peut pas voter Le Pen:
- la préférence nationale (comme faisait remarquer Pik)
- son point de vue sur l’IVG
- son point de vue sur le voile, et le fait qu’elle en fasse un amalgame avec l’islamisme, ce qui n’a quand même rien à voir. Sans compter que sa loi sera inapplicable
- concernant l’écologie, son intention de supprimer les éoliennes est grotesque et dangereux
- le fait qu’elle (et le RN tout entier) ait toujours refuser de sanctionner la Russie, malgré la guerre en Ukraine
- sa position sur la Crimée (qu’elle considère toujours comme ayant été légalement raccordé à la Russe, alors qu’il s’agit bien d’une annexion forcée)
- sa volonté de sortir d’accords européens et internationaux, ce qui isolerait la France. Ce qui n’est vraiment pas une bonne chose, surtout en ce moment.

Voilà, pour moi, ce sera surtout un vote anti-Le Pen !

6. Le 22. avril 2022, 3h46 par le gauchiste

Je ne compare pas Macron à Sarkozy. Sarkozy est moins pire que Le Pen, toute racaille qu'il soit. Je vois Macron comme un vrai danger.

Certains éléments choquants du programme de MLP comme ce qui a trait à la préférence nationale ou l'IVG ne font pas le poids face à un broyage total de nos droits : celui de travailler, d'avoir un service de santé, des libertés individuelles, une école, une presse indépendante, le droit à manifester... tout cela me semble incomparablement plus grave. Je ne compare pas les programme, ils sont sales et mensongers tous les 2.

Macron a aussi un passif sur l'écologie, sauf que lui, il prévoit de vendre tout ce qui fonctionne à EDF (il l'a d'ailleurs déjà fait avec Alstom). C'est une autre échelle, là ! Ses positions sont tout aussi dangereuses, sait-il où se trouve la Russie au moins ? J'ai un doute.

Pour ce qui est de sortir des traités européens, faut voir. Y'a pire. L'UE nous tue à petits feux depuis 20 ans. Macron, lui, il est capable de vendre notre armée à l'UE, solder notre siège permanent à l'ONU pour le refiler à l'UE (pour ne pas dire l'Allemagne). Il a déjà vendu toutes les données de français aux USA. Macron, c'est toujours un cran au-dessus.

Dernier point sur le racisme et Macron, car il n'est pas en reste. Se rappeler du traitement des migrants à Calais, de sa loi Sécurité Globale, faite justement par Darmanin (ancien FN). Je dirais que Macron n'est pas "idéologiquement raciste", il est seulement "idéologiquement compatible". Permettez la nuance.

Il y a bien des points qui attirent mon attention chez MLP :
– Si elle passe, les flics se sentiront en force pour tabasser les manifestants.
– Je me méfie des groupes identitaires fascistes qui pullulent un peu partout. Ca peut dégénérer.

Pour le reste, aucun de mes argument n'est idéologique. Je crache sur tout ce que représente le RN. Mais Macron a été capable du pire en très peu de temps. Il est redoutable. Et il sera pire, on le sait déjà.

Je dois choisir entre le délitement de toutes les institutions sans aucun contre pouvoir et des lois racistes ? Ma noblesse d'âme m'incite à conserver les institutions pour mieux combattre le racisme. Ce que Macron nous prépare, c'est la guerre civile. Il en est capable, il nous l'a montré. D'ailleurs, il a déjà acheté 90 blindés pour les prochaines manifs.

Je n'ai toujours pas tranché, car j'ai moi aussi un peu mal aux urnes en ce moment. Je scrute Internet pour m'aider. Et c'est pas brillant.

Je vous remercie pour la qualité de vos interventions.

7. Le 22. avril 2022, 7h58 par Cédric

Les vannes de l'ultra-libéralisme ont été ouvertes progressivement, avec Sarkozy puis Hollande. Macron les a tous enfoncés en allant encore plus loin et j'ai peur que l'un comme l'autre de nos deux finalistes en profitera pour faire pire encore. Il est vrai que Macron est toujours précédé de cette incroyable image de type civilisé, parce qu'il parle bien et qu'il a l'air propre sur lui, ce qui lui permet et lui permettra de tout faire passer. Et les médias seront de son côté même s'il se transforme en Pinochet. Alors que les mêmes médias risquent d'être beaucoup plus critiques envers MLP et l'opposition plus vigoureuse à l'égard du RN/FN. Cependant, les idées d'extrême-droite ont fini par s'imposer dans le pays. Est-il possible que MLP arrive à débaucher des députés potentiels dans les rangs de la droite classique, dont le parti semble désormais pulvérisé, pour se faire une majorité? Il me semble qu'un certain nombre de Républicains/ex-UMP seraient mûrs pour ça. Peut-être que je me trompe. Quant à ce qu'elle pourrait faire si elle avait les coudées franches, imaginons que Marine soit un peu moins libérale (économiquement parlant) que Macron, qu'elle fasse illusion avec une ou deux mesures "sociales", à ce moment là, elle risque d'être populaire, et ça lui permettra de faire passer ses lois xénophobes. Ce ne sont que des suppositions, bien sûr.

8. Le 24. avril 2022, 4h17 par le gauchiste

Merci à tous pour vos réactions. Je continue de défendre les arguments "pratiques" soulevés dans mon billet. Pour autant, je ne me résous pas à participer à cette masqcarade. Si demain, MLP parvenait à malmener des gens comme l'a fait Macron, je l'aurais sur la conscience.

J'ai vraiment réfléchi jusqu'au dernier moment. Un autre argument qui n'est écrit nulle part ici à fait mouche : Si macron est élu avec une très faible majorité, il pourrait être amené à conclure qu'il faut faire une politique plus orientée RN. Et là, ce serait le pire scénario. Un Darmanin, c'est déjà trop, je ne souhaite pas qu'il nous en colle 3 ou 4 pour faire plaisir.

N'oublions pas que l'abstention aura été le premier candidat de cette élection. Et au second tour, je vais me rallier à ce vote utile. Et pour être absolument sincère, je pense qu'une force venait de mes tripes pour m'empêcher de voter MLP. J'ai l'impression de reporter un problème au lendemain malgré tout.

Donc tout sauf Macron et tout sauf Le Pen à la fois. On serre les fesses et on espère une bonne nouvelle pour les législatives, c'est encore possible.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet