Johnny et l'interdiction culturelle

Que va-t-il se passer de nouveau, maintenant que l'icône des jeunes des années 60 est morte ? Les jeunes des années 60 (donc les 68ards) sont eux aussi en train de mourir, certains l'ont été bien avant leur idole. Avec des débuts en 1958, des chansons populaires dès 1960, il faudra au mieux attendre 2087 pour que certains des plus vieux tubes de Johnny Hallyday puissent être libres de diffusion.

Les droits d'auteurs s'étendent en France 70 ans après la mort de l'auteur. C'est ce qu'on appelle traverser les générations. Car si vos enfants n'auront pas la chance de connaître les tubes de la jeunesse de vos parents, je ne vois plus du tout ce que la chanson peut encore s'appeler « culture ». La culture se transmet, et pas seulement « de père en fils ». Quand on parle d'héritage culturel, on ne parle pas seulement des dividendes que les majors empochent pendant parfois 1 siècle. On parle de ce que la musique apporte à une population.

Car quand je dis 2087... c'est le meilleur des cas. Car tout interprète de talent que pouvait être Johnny Hallyday, il n'a jamais rien écrit. Il faudra donc attendre encore la mort de tous les auteurs et compositeurs (*).

En fait, selon les enregistrements, il faudra même attendre la mort de chaque musicien... donc probablement autour de 2130... autant dire que le Climat aura eu le temps de se dérégler et les guerres d'exploser. On sera fixés sur l'existence des extraterrestres, sur la survie en milieu hostile et plein d'autres sujets bien avant qu'il ne soit possible de faire écouter à quelqu'un du Johnny sans que la SACEM nous tombe sur le dos.

Quel meilleur hommage à la musique d'une génération entière que de mettre toute cette œuvre dans un coffre et ne plus l'ouvrir avant qu'on ait trouvé comment recycler nos déchets nucléaires ? D'attendre l'extinction des espèces pour entendre librement du Johnny ?

C'est beau, on en pleurerait.

_________________________________________________

(*) Différents auteurs-compositeurs ayant travaillé pour Johnny Hallyday (liste non exhaustive) :
Charles Aznavour, Jean Renard, Gille Thibault, Philippe Labro, Michel Mallory, Pierre Billon, Michel Berger, Jean-Jacques Goldman, David Hallyday, Zazie, Pascal Obispo, Gerald De Palmas, Yodelice

Commentaires

1. Le 3 janvier, 2018, 1h33 par Juju

Erreur ! Johnny a apparemment beaucoup composé :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...

Je ne saurais juger si ces morceaux font parti de ces "meilleurs" ou pas, en revanche...

2. Le 10 janvier, 2018, 10h16 par docfolamour

Ton point de vue nous rappelle effectivement que la culture est un bien commun, au même titre que les services publics ou simplement les écosystèmes.

La fin du texte est très marrante. Elle prend le contrepied de ces films de science-fiction ou un vieux vinyl du XXème siècle résonne dans le désert d'un futur post-apocalyptique. Dans ton futur à toi, il n'y a même pas de musique pour nous consoler ou nous rendre nostalgique.

Pour revenir au sujet, je me demande si, passé un niveau de richesse qui permet de vivre très confortablement, des stars comme Johnny ne devraient pas se sentir comblés par le succès ou l'admiration des fans? Cette forme de reconnaissance ne serait-elle pas, en soit, une sorte de "salaire" immatériel?

3. Le 11 janvier, 2018, 5h28 par le gauchiste

@docfolamour :
Je ne sais pas s'ils sont comblés, mais ce n'est pas à moi de le décréter. La rémunération des artistes n'est pas un problème si simple, car il ne faut pas oublier que 99% des artistes ne gagnent rien. Même la SACEM a tendance à l'oublier, mais j'en parlerai une autre fois.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet