Vie privée

Parmi les éléments les plus préjudiciables à la Liberté, on trouve la vie privée, aujourd'hui très menacée. Ce n'est pas un problème juridique mis un problème moral. Notre vie privée est notre seul rempart avant de terminer dans une assiette. Car la vie privée, c'est pas seulement la liberté d'aller et venir, liberté de s'exprimer, mais aussi la liberté de penser aujourd'hui menacée.

 

Fil des billets - Fil des commentaires

8 juin, 2016

La CAF et le couple

La CAF accorde des allocations (RSA, logement) différentes selon que l'on est colocataires ou « en couple ». Ces allocations sont naturellement bien plus faibles pour un couple que pour 2 personnes séparées. Il y a un fond de logique dans la mesure où vivre à 2 permet d'économiser : chauffage, nourriture, éclairage, Internet, etc. Toutefois, une partie de ces économies est réalisée même en étant simplement colocataires.

Dans le but de toucher un peu plus d'allocations, il est tentant pour certains couples de se déclarer « colocataires ». On peut y voir une fraude, mais finalement, c'est bel et bien le critère de la CAF qu'il faut pointer du doigt, car il est flou et illégitime. Je détaillerai cet aspect dans mon prochain billet.

Autre élément bizarre : le conjoint, s'il travaille, est censé subvenir aux besoin de l'autre. Si cela comporte un fond de logique, cela ramène au premier plan la définition qu'a la CAF de « vie maritale »... c'est quoi ? Car à partir du moment où on ne se marie pas, ne se PACSe pas, ne se déclare pas en concubinage, je trouve un peu louche qu'une institution cherche à en savoir davantage...

Inutile de préciser que si vous avez une « vie maritale polygame », le cas n'est pas prévu par la CAF ! Cette situation est pourtant légale sous le régime du célibat (seul le mariage polygame est illégal en France). Car l'adultère d'un bigame est légal. Le cacher sera donc bien plus simple, car ils ne pourront pas vous attribuer un conjoint ou un autre, le tout étant de déclarer une « vie célibataire » quand même.

Quand je vous dis que les calculs d'allocations sont un truc super fumeux que personne ne comprend. Le revenu de base simplifierait bien tout ça quand même : pas de conditions liées au couple. Enfin de l'air !

page 2 de 2 -