13 novembre, 2019

Un catadioptre vous sauvera (peut-être) la vie

J'ai récemment eu un contrôle de police. Ce contrôle alors que j'étais à vélo, bien sûr. C'est étonnant de voir à quel point la police utilise ses procédures avec des œillères : le flic me faisait des signes bizarres à 2 mètres de moi alors qu'il aurait juste pu parler, car j'étais à vélo juste devant lui. Mais il préférait faire des grands gestes. Je pensais qu'il me faisait signe pour que je passe à l'abri des voitures, derrière les cônes de chantier. J'étais à deux doigts du délit de fuite par inadvertance...

Il commence à m'expliquer que normalement, la loi m'impose d'avoir des catadioptres un peu partout (même en plein jour). En fait, j'étais verbalisables de 4x11€ pour défaut de 4 catadioptres. En effet la loi m'oblige à en avoir sur les rayons des roues (je n'en avais pas à l'avant), sur les pédales (11€ chacune), et plus étrange, sur l'avant du vélo, à l'endroit du phare (un PV facile car aucun vélo n'en a). J'ai même eu droit au test de la sonnette (celle qui est inutile de par la loi).

Pourquoi ce contrôle ? Il semblerait qu'un accident grave ait eu lieu la veille avec un cycliste. Après vérification, c'était à 9h45, donc en plein jour, et avec un bus (il n'aura pas entendu la sonnette du vélo ?). Je pense que les flics n'ont même pas regardé du côté des bus pour y trouver des infractions (à commencer par les voitures qui les gênent). Pourtant, on associe l'accident du vélo à la responsabilité seule du cycliste, et on contrôle mes catadioptres en guise d'avertissement. C'est bien connu, les cyclistes roulent n'importe comment.

J'ai le droit de dire que ce flic, à cet instant, ne servait absolument à rien ? Puis-je déplorer que que ce même flic n'était pas là 100m avant pour voir les 2 voitures qui ont roulé sur la piste cyclable, et 2 autres dans un couloir de bus ? Ai-je le droit de maudire ce flic parce que je ne l'ai jamais vu verbaliser un seul stationnement dangereux, notamment sur les pistes cyclables, parfois même lorsqu'elles sont protégées par un terre plein ?

Sur la route, c'est toujours le vélo qui fait n'importe quoi, c'est bien connu. C'est un peu comme si on l'accusait d'avoir rayé la peinture de la voiture qui l'a écrasé.

« Les gens le savent qu'on roule bourrés quand même ! » Coluche

Tant qu'il sera normal de rouler en voiture n'importe comment, on en voudra toujours aux cyclistes et aux piétons de ne pas respecter le code de la route.

6 novembre, 2019

L'hypermarché de l'emploi

Le travail tue. Ça, tout le monde le sait. Entre les métiers réellement dangereux et les autres, on a le choix. On connaît les accidents mortels, évidemment, un commercial qui se tue en voiture, un ouvrier du bâtiment qui chute, un ouvrier du nucléaire qui est irradié (mais bon, je ne suis pas certain qu'il soit vraiment comptabilisé, lui). Mais on a aussi des cas plus simples. Les lombalgies, par exemple, représentent un accident du travail sur 5, pour un coût de 1 milliard d'euros. Les accidents du travail touchent environ 3,4% des salariés, mais le score monte à 9% pour le BTP ou 10% pour le soin à la personne !

Mais ce ne sont pas forcément des morts. Tous les employés ne se suicident pas non plus. Même si le score augmente pas mal chez les policiers en ce moment. On a connu une belle série chez France Telecom aussi. Des situations de stress qui ne mènent pas toujours au suicide. Mais si on regarde dans le détail, le coût pour la société est colossal. On ne parlera pas seulement des maladies professionnelles, mais aussi des personnes qui deviennent inactives ou moins performantes au travail. Ne rigolez pas, cela représente 3 à 4% du PIB ! Soit 6 à 8 milliards d'euros quand même.

Mais l'autre côté, dont on parle depuis quelques temps, c'est le chômage. Il tuerait 14 000 personnes en France chaque année, selon l'INSERM. Le stress joue encore sa part, mais aussi l'alimentation, les mauvaises habitudes (tabac, alcool) et le suicide. Une solution toute trouvée pour faire baisser le chômage en France !

« Quand le taux de chômage grimpe de 10 %, celui du suicide, lui, augmente de 1,5 % » (source)

À cela s'ajoutent les SDF qui meurent prématurément. Car évidemment, s'ils sont complètement sortis du marché de l'emploi, il en sont bien un élément conséquent. L'espérance de vie d'un SDF est de 45 ans.

De quoi accabler un peu plus le bilan désastreux de Macron (1).

Après l'hypermarché de la malbouffe, nous voici dans l'hypermarché de l'emploi...

__________________________________________________________________

(1) Macron est directement « responsable » des 2000 à 3000 blessés gilets jaunes. Bilan détaillé des plus graves ici.

30 octobre, 2019

Quand un SUV passe, la route trépasse

Saviez-vous que les routes s'usent ? La météo les use, oui, bien sûr, mais à part ça, avant cela, les routes s'usent lorsque l'on s'en sert. Aussi vrai qu'il faut changer régulièrement les pneus d'une voiture.

Je ne sais pas trop à quelle fréquence il faut refaire une route, mais ce que je sais, c'est que le poids du véhicule est un facteur d'usure très important. Très très important.

D'après vous, si je compare ma ZX (900kg avec la roue de secours) à un SUV de 2 tonnes (sans la roue de secours). Est-ce que l'usure est environ 2 fois plus importante ? On serait tenté de le dire, mais en fait non. Loin de là.

La tribologie peut nous apporter des réponses. C'est une science qui étudie notamment tout ce qui est frottements et usure de 2 systèmes en contact. Par exemple, une voiture sur une route.

Cette science nous apprend notamment que le train consomme 4 fois moins d'énergie que le transport routier pour un même trajet (je ne parle même pas du CO2).

Des approximations ont été proposées pour se faire une idée de l'impact comparé de 2 véhicules sur la route en fonction de leur masse.

On y apprend par exemple qu'un SUV de 2 tonnes a un rapport d'usure par rapport à ma ZX de :

(2/0,9)4=24,4

Le SUV use la route 24,4 fois plus que ma ZX. Pour un seul trajet en SUV, j'use moins la route si je fais le même trajet 24 fois avec ma voiture.

J'ai l'air d'insister. Mais pensez-vous que le pilote du SUV contribue 24 fois plus à la réparation des routes ? Paie-t-il 24 fois plus d'impôts ? Non, les impôts ne servent pas à payer chacun sa part, mais selon ses moyens. Et c'est bien connu, les conducteurs de 4x4 sont pauvres. Mais peut-on encore parler de service public quand tout le monde paie un service accaparé 24 fois plus par le confort des plus riches ?

Bah, de toute façon, fallait refaire les routes, elles ne sont pas assez larges pour que deux SUV se croisent...

20 octobre, 2019

Le 14 juillet, gande fête nationale

Tous les ans c'est pareil : grand défilé pour le 14 juillet. Défilé militaire, quand même. Le paquetage doit briller, il est important que l'armée rende hommage au peuple devant l'Arc de triomphe. L'armée ? Oui, pourquoi l'armée ? Pourquoi un monument aux morts ?

Alors que justement, Macron venait de faire l'éloge d'une armée européenne avec une France encore moins souveraine qu'avant. Car je rappelle qu'aujourd'hui, l'armée française est la première d'Europe, et qu'elle est d'ailleurs presque la seule(1). Il serait même question de perdre notre souveraineté sur les choix militaires. On en avait perdu un gros bout avec notre pleine adhésion à l'OTAN, qui nous oblige ainsi à combattre activement aux côtés de pays qui pourraient s'engager dans des conflits douteux (Israël, la Turquie, les États Unis...). Il serait maintenant question de ne plus décider du tout : hop ! On donne tous les pouvoir à l'Europe, celle qui décide pour les peuples, contre eux.

Lorsque j'étais petit, je pensais que le 14 juillet était la date de libération de la France pendant la 2nde guerre. Sans doute parce que j'étais nul en histoire et aussi parce que j'étais influencé par ces militaires défilant à la télévision. Je ne savais pas encore que les militaires n'avaient rien à faire dans la rue un 14 juillet devant le monument militaire suprême (2).

Le 14 juillet, c'est la fin d'un règne. Le 14 juillet, c'est quand l'État se transforme en « démocratie » (quoi qu'on pense de ce mot à cette époque) poussé par la force du peuple. L'armée n'était pas du côté du peuple. Et aujourd'hui encore il faut admettre une chose peu rassurante : Macron est le chef des armées, et il est carrément de l'autre côté. En fait, il est du côté de la guillotine.

Macron, celui-là même qui utilise l'armée contre nous, celui-là même qui invite Trump, le chef de la plus grosse armée du monde, celui-là même qui veut donner les clés de l'armée à l'Europe, celui-là même qui rejette la parole du peuple comme aucun autre avant lui : celui-là même qui envoie l'armée contre le peuple qui manifeste.

Le jour emblème de la souveraineté populaire, notre Président nous rappelle à quel point on a perdu le contrôle démocratique, avec un défilé où j'aurais aimé voir des gilets jaunes au lieu de paquetages militaires rutilants

Je pense qu'il ferait bien mieux de se cacher pour les prochains 14 juillet, car il ravive un souvenir révolutionnaire dont on pourrait bien le débiter.

____________________________________________________

(1) La France est la première armée d'Europe, suivie par Le Royaume Uni, l'Allemagne. Les autres sont loin derrière en terme de budget.

(2) L'Arc de Triomphe a été bâti sous Napoléon en mémoire des victoires militaires françaises, après la bataille d'Austerlitz. Il est devenu le souvenir de la première guerre mondiale avec l'inhumation du soldat inconnu.

2 octobre, 2019

Ça va matcher à Pôle Emploi !

Lorsque vous êtes inscrits à Pôle Emploi, le staff vous envoie régulièrement des invitations à des événements. Ce sont généralement des événements qui ne vous concernent absolument pas, comme des foires à l'emploi où il est question de défiler avec son CV devant une personne d'accueil, même pas DRH, et qui fait le plein de CV de candidats exploitables pour pas cher.

Quand je dis que ces ateliers ne vous concernent généralement pas, c'est que vous cherchez en plomberie et qu'on vous propose une session d'emploi pour devenir cuisinier. En fait, on pourrait comprendre certaines erreurs d'aiguillage, par exemple sur des mots-clés proches, sur une mauvaise interprétation de votre CV ou une surreprésentation d'une expérience passée pas en rapport avec votre recherche par exemple. Mais en fait, de plus en plus, on reçoit des invitations par Pôle Emploi à des trucs qui n'ont rien à voir.

Me concernant, à part 2 propositions de formation n'ayant rien à voir avec mon profil, mais d'un univers proche pour un néophyte (et je déplore si les agents de Pôle Emploi en sont), je n'ai reçu aucune invitation en rapport avec ma recherche. RIEN.

Mais plus inquiétante est cette évolution de la mission de Pôle Emploi. Cette évolution m'a été confirmée par 2 conseillers excédés et par cette invitation anodine, ci-dessous :

INVITATION
échantillon d'un flyer infantilisant envoyé aux chômeurs...

Outre le fait qu'il concerne les jeune diplômés cherchant un premier job (ce que je ne suis pas), il dit clairement de ne pas prendre son CV.

Quel est l'intérêt du mot « métier » si même Pôle Emploi le sabote en vous faisant croire que votre expérience ne sert à rien ? Car oui, c'est une évolution en cours : Pôle Emploi voudrait vous fourguer des postes qui ne sont pas pour vous. Vos expériences professionnelles, vos diplômes, vos espoirs, tout ça ne vaudrait rien. Une nouvelle case apparaît maintenant sur votre profil en ligne où il est question de remplir non plus votre CV, mais vos compétences au sens large.

Il n'est pas encore obligatoire de le remplir comme l'est la partie CV, mais c'est prévu. Ça va se faire. L'intérêt étant qu'il vous sera alors impossible de refuser certains boulots car vous aurez « la compétence ».

« Quatre langues ? Reste là, tu colleras les timbres. » Coluche

Ces compétences sont ni plus ni moins que des cases à remplir. Donc ne cherchez pas, « sens de l'organisation » pourra vous amener à diriger une équipe, gérer vos livraisons, suivre une recette de cuisine, mettre des courrier sous pli ou faire des photocopies.

Ils sont futés à Pôle Emploi...
 

- page 1 de 25