Ce droit de vote

Depuis tout petit, on me tanne que la France est un pays démocratique et que des gens sont morts en 1789 pour que j'aie cette liberté de choisir mes représentants.

Trois bêtises en une seule phrase. La première, c'est « démocratie ». La seconde, c'est « liberté de choisir », et la 3ème, c'est « représentants ».

La démocratie
Pour être une démocratie, il faudrait que nous soyons un État. Pour être un État, il faudrait que nous soyons un pays souverain. Mais pour être souverains, il faudrait que nous ne dépendions pas d'une autorité supérieure : Bruxelles, l'OTAN, l'OMC... mais au-delà de ça, pour que le peuple lui-même soit souverain, il faudrait qu'il décide de quelque chose.

Liberté de choisir
De quoi avez-vous décidé ces 20 dernières années ? Du Traité Constitutionnel ? Vous avez décidé qui déciderait à votre place ? Combien ont choisi ? 49% des votants ne sont pas contents ? La moitié du pays a-t-elle le droit de décider pour l'autre moitié ?

Le principe du vote est de choisir une fois de temps en temps quelqu'un qui décidera toujours pour vous. Un président décide de la politique internationale à votre place. Un gouvernement décide des lois à votre place. Un maire décide de dépenser vos impôts à votre place. Etc.

On choisit juste de ne plus décider en fait.

Un représentant
Le truc, c'est qu'il ne s'engage même pas à essayer de tenir ses promesses. Vous lui avez donné votre pouvoir, il lui appartient désormais. Un bon truc pour attirer la racaille !

En France, le président de la République a le droit de mentir, de faire le contraire de ce qu'il a annoncé, de dilapider votre argent, de polluer le pays, de vous surveiller, de vous suspecter, de faire des guerres et des assassinats en votre nom sans vous rendre de comptes, sans même que vous le sachiez. Il peut aussi vous enfermer et vous faire taire sans raison (voir l'état d'urgence).

Quand on sait la difficulté que c'est de réunir les conditions pour se présenter à l'élection suprême, quand on sait que tous les candidats n'arrivent là que parce qu'ils ont fait les mêmes études, on est en droit de se demander si voter pour l'un ou pour l'autre changera vraiment les choses... d'ailleurs, si on regarde le fond des choses, comparer Hollande et Sarko, c'est un peu le jeu des différences. L'un est gros, l'autre petit... il s'agit un peu de choisir entre Villeret ou De Funès. Aucun des 2 n'est pris au sérieux... les 2 ont quitté la scène aussi.

Des gens sont morts pour que j'aie le droit de voter ? Fallait me demander avant, j'aurais proposé de pas s'embêter.

Commentaires

1. Le 14 février, 2017, 8h29 par Raphaël

Bonsoir !
Un article assez intrigant, dans le sillage du présent billet :
http://www.dreuz.info/2016/12/31/de...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet