Ne surtout rien reprocher aux flics

Depuis le début des manifestations contre la loi El Khomri, on déplore de nombreuses violences, notamment policières. En fait, maintenant que chaque manifestant se promène avec des téléphone équipés de caméras, on a même la joie de se faire soi-même une opinion sur la scène. Par exemple, un homme à terre et menotté battu par un CRS, un autre en tongs pas très violent se prendre à bout portant un jet soutenu de bombe au poivre, un caméraman visé à distance par une grenade lacrymo, un vieil homme de dos qui se prend des coups de matraque...

Je ne sais pas si les victimes en question sont vraiment méchantes, mais en l'occurrence, sur les images, elles ne représentent jamais un danger immédiat.

J'ai moi-même subi des jets répétés de grenades lacrymogènes alors que je prenais le parcours officiel de la manif et que rien ne laissait supposer des problèmes. En fait, les rues défendues par les CRS étaient à ma droite, et ils jetaient des grenades au dessus de ma tête en hauteur, qui arrivaient 50m à ma gauche. Dur d'imaginer ce qu'ils protégeaient à ce moment précis.

Les manifestants en viennent à s'équiper avant la manif, car ils savent qu'ils seront agressés par les forces de l'ordre. On en vient parfois à reprocher à ces manifestants de se protéger, d'arriver masqués, alors que c'est le seul moyen de se protéger de gaz lacrymogènes. C'est vrai enfin, quoi ! Laissez aux CRS le droit de faire la guerre dans le calme et l'ordre !

De leur côté, les manifestants ayant de plus en plus les moyens de filmer, on constate aussi que les CRS mettent des cagoules en manif. Pour se protéger de quoi ? Ils ont un casque...

Ce qui est cocasse, c'est qu'on en arrive à manifester aussi contre les violences policières, les policiers dénonçant à leur tour leur stigmatisation. Vous la sentez venir la connerie là ?

Si les flics ne sont pas tous violents (encore heureux !), il est de leur devoir de dénoncer leurs collègues qui dérapent. Mais ça ne se fait pas : il y a un esprit de corps. Pourtant, un CRS qui couvre les violences d'un collègue est par définition complice. J'aimerais tant voir un flic dire que c'est mal de taper un manifestant à terre.

Car un manifestant qui dérape pour sauver ses droits, c'est minimum la garde à vue (même quand c'est pas lui). Mais un flic qui dérape gravement, c'est impuni, ou très rarement.

Il ne faut pas négliger un point : les CRS ne sont pas à armes égales avec les manifestants. Je ne parle pas de l'équipement, non. Je veux simplement dire que taper un flic, c'est pas le même prix que taper un manifestant. Surtout que dans les 2 cas, c'est le manifestant qui finit en taule.

Les CRS sont peut-être fatigués (et j'enjoins Valls à en tenir compte dans ses prochaines lois), mais il se doivent d'être plus respectables que les manifestants... ou en congé. Parce que nous aussi, on perd patience.

Commentaires

1. Le 30 juin, 2016, 12h35 par Bernard

Je suis toujours très surpris quand un pouvoir démocratique donne raison à son administration contre le peuple. La police est-elle au service du peuple, ou du pouvoir ? Qui a la souveraineté ultime en démocratie ? Le peuple est-il le patron, ou une masse à mater, dans l'intérêt d'une "élite" ?
Les questions qui se posent là sont fondamentales, et trouvent une illustration vertigineuse dans le nom de la police : on parle en France de "forces de l'ordre", et pas de "représentants de la Loi". Cela en dit long sur leur culture. Si l'ordre n'est pas strictement défini par la loi démocratique, par qui est-il défini ?
Au quotidien, notre police a une culture de l'ordre et pas de la loi. La police donne toujours tort à celui qui crée un désordre en exigeant l'application de la loi. Essayez donc de payer un restaurateur avec un chèque libellé sur papier libre, et vous découvrirez une véritable milice qui se met au service du commerçant... contre la Loi pourtant très claire !

2. Le 4 juillet, 2016, 3h37 par docfolamour

Certains CRS dénonçent la stratégie cynique du gouvernement afin que les manifs dégénèrent. Il faut diffuser ce genre de témoignage: http://les-restes-du-monde.over-blo...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet