À quoi sert l'argent ?

Le troc n'a pas toujours été simple (je te file une légion d'honneur si tu arrives à mettre ton nez dans mon dossier judiciaire), alors pour simplifier, on a rapidement inventé un truc qui ne sert à rien d'autre qu'à être échangé : la monnaie.

Cette monnaie n'a donc pas vocation à assouplir un matelas, caler un frigo, écrire du courrier, peser des légumes. Sa fonction est uniquement de simplifier les échanges. Plutôt que de chercher une équivalence exacte entre 2 services échangeables, on se contentera d'en estimer une « valeur » que l'on pourra échanger plus tard, grâce à une dette prenant la forme de pièces ou de billets, qui se portent garants de l'échange.

Cette monnaie sert donc à transporter la valeur d'un échange de biens ou de services sans avoir la contrainte de faire attendre l'échange en question. Ça permet par exemple d'acheter aujourd'hui du blé avec du poisson que j'ai péché l'an dernier. C'est mieux que d'attendre 1 an que le poisson ait faisandé.

La monnaie est donc un outil de mesure. Cela mesure la valeur d'un truc.

L'effet pervers de cet outil de mesure, c'est qu'on finit par ne plus trop bien savoir ce qu'il mesure réellement. Car il ne mesure pas seulement l'échange entre 2 personnes. Comme il est utilisé pour les impôts, il est aussi un outil de mesure des besoins de l'État. Il prend ou perd de la valeur avec le temps ou d'un pays à l'autre. Il mesure une « richesse » quand on l'accumule. Et puis au-delà, il mesure la quantité de biens que peut s'acheter une personne, définissant ainsi des droits différents en fonction des revenus.

La matière et l'énergie étant étroitement corrélées à l'écologie, on peut même très directement relier la quantité de monnaie que possède une personne à son droit à polluer, à nuire.

Cela explique certainement en partie la défiance que j'exerce face à la puissance de l'argent. Je trouve illégitime qu'un simple outil de mesure devienne un tel outil de destruction.

Cette simple raison (il en existe de nombreuses autres) suffit à elle seule à justifier qu'il devrait être interdit à une seule personne de posséder trop d'argent. C'est ce qu'on appelle le RMA (Revenu Maximum Acceptable). Cela permettrait aussi de mieux répartir les richesses.

J'y reviendrai dans mon prochain billet.

Commentaires

1. Le 19 mai, 2016, 2h02 par Lulu

" Que l’on retire à la monnaie l’une de ses fonctions dans les économies capitaliste et précapitaliste :
celle d’instrument d’accumulation individuelle de richesses et d’acquisition de moyens de production.

Mais en tant qu’unité de valeur et de moyen d’échange, la monnaie est une grande invention, une grande création de l’humanité "

(Castoriadis)

cité dans :

http://www.entropia-la-revue.org/sp...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet