Taxation des livrets de pauvres

Lorsque vous touchez le RSA, y'a un truc vraiment louche avec les livrets.

Dans une déclaration trimestrielle de ressources (obligatoire quand on touche le RSA, pour recalculer le montant du RSA du prochain trimestre), il nous est demandé combien d'argent « placé ou non placé » on possède. La CAF ne cherche pas vos comptes en Suisse, non. Elle veut juste savoir ce que vous avez sur votre compte courant et vos livrets. Il est donc toujours bien question des gens trop pauvres pour payer des impôts sur le revenu (puisque sinon, ils se contenteraient des déclarations d'impôts). Ils veulent juste savoir si on a 500€ sur notre compte courant quoi.

Il faut bien comprendre que la question est posée à TOUS les bénéficiaires, les suspectant de ne pas être assez pauvres, de cacher 100 balles dans une poche.

Que se passe-t-il si je déclare 2000€ économisés à la sueur de mon front, sur mes 300€ mensuels ? On décrétera que j'ai des moyens de subsistance. Compte tenu des intérêts, je peux espérer toucher 25€ sur un LEP (15€ sur un Livret A). Au regard de cette manne, la CAF réduit alors les ressources qu'elle me verse en y déduisant 3% de la somme placée (ou non placée), à savoir... 60€ !

Je me retrouve donc avec non plus 1,25% d'intérêts, mais 1,75% de prélèvements (2,25% si j'ai un livret A). Les pauvres sont donc les seules personnes de France à avoir un livret taxé. Bien joué ! Même Liliane Bettencourt ne paie pas la moitié de ça sur son patrimoine de 20 milliards d'euros.

On nous dissuade donc d'économiser. Meilleure méthode : tout mettre sous le matelas (cet argent n'est alors ni « placé » ni « non-placé », il est « déplacé », ha, ha ! ) ou bien tout claquer en plaisirs de débauche.

Heureusement qu'on n'a pas besoin de déclarer les comptes offshores aux Panamas...

Commentaires

1. Le 2 mai, 2016, 5h21 par Doc Folamour

Je me console (comme je peux) en me disant que les gros pleins de soupe qui ont un compte off-shore au Panama, qui organisent la défiscalisation des multinationales, ou ces politiciens-voyous qui mènent la guerre aux pauvres alors qu'eux-mêmes se font entretenir à grands coups d'indemnités, eh bien je me dis tous ces profiteurs doivent avoir une vie bien triste pour être aussi avides de pognon!

D'ailleurs, je relaye la pétition de soutien à Antoine Deltour. https://www.change.org/p/soutenons-...

2. Le 3 mai, 2016, 7h51 par Jul

C'est juste énorme !!!

3. Le 12 juillet, 2016, 3h11 par le gauchiste

Il semblerait que ce soit plus compliqué finalement. Pour s'en convaincre, lire cet article.

En résumé :
– L'argent qui est sur le compte courant n'est pas à déclarer.
– L'argent qui est sur un livret A (par exemple) n'est pas à déclarer, seuls les revenus de ce livret le seraient.
– Mais la CAF s'en fout, elle taxe tout sans se poser de question. Elle le fait illégalement.

Et en avril, LA réponse officielle du gouvernement à une question posée à l'Assemblée nationale : "Les sommes placées sur les livrets A, qui procurent annuellement des capitaux, n'entrent pas dans le champ de cette évaluation «fictive» de 3% : Seuls les intérêts annuellement perçus sont retenus dans le calcul".

Si la CAF doit rembourser ce qu'elle a taxé, ça risque de faire désordre.

4. Le 16 décembre, 2016, 4h00 par le gauchiste

Résultat du tribunal administratif sorti en octobre : les 3% sont jugés illégaux.

À lire ici.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet