Et toi, tu manges des éponges ?

Lorsque vous êtes végétalien(1), on vous renvoie sur plusieurs répliques navrantes, même lassantes tant elles sont systématiques.

La première, la plus légitime, vous interroge sur les possibles carences, l'équilibre de vos repas. S'il est vrai que certains nutriments sont faciles à trouver dans la viande, il faut savoir qu'ils sont tous possibles à trouver autrement. On peut faire quelques efforts particuliers concernant les vitamines D (le soleil) et B12 (qui n'est pas produite par les animaux, quoi qu'on raconte), quitte à prendre des compléments (ceux qu'on aurait donnés aux animaux d'élevage). Mais au-delà de ça, un régime végétarien est souvent considéré comme plus sain.

2ème question : « Est-ce que tu manges des insectes ? » La plus naze, mais j'avoue l'avoir posée un temps, alors je respire à fond et je réponds : « Et toi, tu en manges des insectes ? » Je n’ai croisé personne mangeant régulièrement des insectes ces dernières années. Donc merci pour la question.

3ème question : « Mais les légumes, t'es certain qu'ils souffrent pas ? » Là, on sent l'adulte qui revient avec sa naïveté enfantine à se demander ce que ça fait si on arrache les ailes d'une mouche. Personne n'est capable de dire ce que ressentent les légumes. Mais en l'état actuel des connaissances, les animaux (vertébrés et quelques autres) ont tous en commun une partie du système nerveux qui alerte en cas de problème : le centre de la douleur. On peut éventuellement se poser la question pour ce qui est des éponges, mais non : je ne mange pas non plus d'éponges.

4ème question pour les plus geeks : « Et si on arrivait à faire de la viande chimiquement sans animaux, tu en mangerais ? » Heu... bueurk, pareil que pour les insectes !

Vient ensuite la recherche de tout ce qui peut être à la frontière entre les animaux et les végétaux, comme les bactéries et toutes sortes de microbes... bah... j'en respire comme tout le monde ! J'image que ça fait de moi quelqu'un de normal...

(1)Les végétaliens ne mangent aucun produit d'origine animale : viande, poisson, laitages, œufs, miel...

Commentaires

1. Le 10 mars, 2016, 3h04 par John Arktor

Non seulement tu en respires, des bactéries, mais tu en es composé en majorité, bien plus que de cellules humaines, en fait :-) Et rassure-toi, tu n'es pas un type normal, bien heureusement. C'est trop pourri la normalité !

Mais sinon, tu es végétarien, végétalien, vegan, ou quelque part au milieu ?

2. Le 10 mars, 2016, 3h35 par le gauchiste

Comme précisé dans l'article, je suis donc aujourd'hui quelque part entre végétarien et végétalien, mais j'ai aussi quelques préoccupations vegan... pour faire simple. J'y reviendrai. Mais rien n'est décrété, les choses peuvent changer.

3. Le 17 mars, 2016, 7h11 par Lulu

Le "dernier" (des derniers) Terro Eco est sur le sujet
http://www.terraeco.net/Decouvrez-l...

4. Le 17 mars, 2016, 8h55 par le gauchiste

Un peu dommage, pratiquement tous les liens sont réservés aux abonnés...

5. Le 18 mars, 2016, 1h27 par Michel

http://cortecs.org/cours/biologie-e...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet