Un troupeau de 6 millions de têtes

Suite de mon précédent billet :
En quoi Pôle emploi échoue-t-elle dans sa seconde mission : « Aider les chercheurs dans leurs démarches » ?

N'ayant plus aucune ressource interne pour gérer l'énorme flux de chômeurs, elle fait appel à des agences privées ! Selon leur taille, ce sont des associations qui paient des pros de la recherche (si son seul métier est d'en avoir trouvé un, c'est déjà louche en soi). Je me souviens avoir eu ça avec un vieux type à la retraite, qui nous faisait son cador, alors qu'il n'avait jamais connu que le plein emploi du temps de son activité et s'était barré juste avant la crise de 2008.

Mais on migre de plus en plus vers des grandes structures, sortes d'usines qui s'engagent la main sur le cœur à abattre les animaux sans les faire souffrir. La preuve : on suit un cahier des charges. Ce sont des structures où on fait rentrer un chômeur à un bout, et à l'autre bout, on trouve un livreur de pizza, un CDD pas qualifié, ou directement un chômeur (du recyclage en somme)...

Ces entreprises son payées une partie si le chômeur accepte d'y aller (mais Pôle emploi nous met bien la pression pour qu'on ne refuse pas), une autre partie si on reste 2 mois, et enfin le pactole si ils placent un chômeur pour 6 mois. Le chômeur est un minerai de qualité.

Pôle emploi s'est déshumanisée avec le temps. Elle sous-traite, classe et gère des dossiers. Par exemple ? Depuis 18 mois, j'ai un même conseiller que je n'ai jamais vu et dont je ne connais même pas la voix au téléphone. Il ne m'a envoyé que des mails automatiques à peu de choses près. Ainsi, j'ai eu la chance de me faire proposer un poste de 2h par semaine à 800km de chez moi, une offre en doublon et une autre à laquelle j'avais déjà répondu. Par contre, il m'a inscrit à une de ces usines à chômeurs. Il ne connaît même pas mon projet... J'ai été mis dans une case quoi. Je suis un numéro.

Heureusement qu'on est là, nous, les pauvres, pour que ces entreprises de recyclage des chômeurs aient encore un peu d'activité...

Commentaires

1. Le 22 mars, 2016, 12h40 par Jul

Un minerai de qualité...
M'est venue l'image d'un chômeur à l'entrée et d'un plat de lasagnes industrielle en sortie façon "Another brick in the wall"
http://stream1.gifsoup.com/view/259...

2. Le 22 mars, 2016, 3h31 par le gauchiste

On parle effectivement de « minerai de viande » dans l'industrie. C'est ce truc qui finira plus ou moins broyé et préparé pour des trucs « alimentaires »... un peu comme du chômeur quoi – il finit dans l'alimentaire et on le prépare pour qu'il soit adapté à la consommation.

3. Le 7 septembre, 2016, 6h40 par Tietie007

Pôle Emploi, ça sert à pas grand chose, entre les formations bidons et les bilans de compétence inutiles ...Y'a un secteur qui embauche encore, c'est la restauration ...bon, les horaires sont très lourds et la paie pas terrible, mais on peut aisément taffer dans n'importe quelle ville et donc réalimenter son droit aux allocs. Beaucoup de saisonniers bossent l'hiver dans des stations et ont des vacances sympas l'été.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet