Qualification : chômeur

Depuis que je suis né, j'ai vu la population mondiale doubler. Sur la même période, le chômage a quintuplé en France. Cela a amené un certain nombre de changements, notamment au niveau de Pôle emploi.

En 1965, l'ANPE est créée avec 2 missions :

  • Mettre en relation les employeurs et les demandeurs d'emploi en centralisant les offres,
  • Aider les chercheurs d'emploi dans leurs démarches.

Devenue « Pôle emploi » en 2008, cette administration gère aujourd'hui 6 millions d'inscrits, toutes catégories et géographie comprises.

Il est évident que Pôle emploi n'est pas responsable du chômage galopant, dont les causes sont purement structurelles (c'est la crise quoi). D'ailleurs, il n'a jamais été la fonction de Pôle emploi de faire baisser ce chômage. Ouf ! Par contre, l'État qui leur donne les sous leur demande de nous taper sur la tête pour qu'on cherche davantage, desfois qu'on trouve un poste super bien caché que personne d'autre n'aurait trouvé.

Ce qui est énervant, c'est qu'on voit bien l'énergie que met cette institution à nous former à être de meilleurs chômeurs. Mais cela ne change rien au problème. Ça signifie seulement que le niveau de « chercheur d'emploi » s'améliore. Cela veut donc dire que ceux qui ne trouvent pas sont meilleurs qu'avant aussi... mais quel est l'intérêt ? Cela ne nous rend même pas meilleurs à notre poste ! C'est juste pour nous occuper ?

Si le recruteur a en face de lui 3 personnes, elles auront beau être super formées à l'embauche, il n'y en aura toujours qu'un seul qui sera pris. Alors à quoi bon ?

Mais si le rôle de Pôle emploi n'est pas de créer des emplois, le constat est clair : Pôle emploi a failli dans ses 2 missions. Nous verrons demain pourquoi.

Commentaires

1. Le 16 mars, 2016, 12h27 par Bernard

Ce qui permet de poser une question en l'air : supprimer Pole Emploi qui ne sert qu'à contrôler au profit d'un revenu citoyen de base sans contrepartie et donc sans besoin de contrôle serait-il possible ?
D'un côté une économie significative (Pôle Emploi coûte des sous), de l'autre un système en partie financé par cette économie, qui permettrait à de nombreux Français de se consacrer à des activités utiles mais non solvables : création d'entreprise, création artistique, années sabbatiques, investissement familial et éducatif, bénévolat, création d'associations, etc.
L'idée n'est pas forcément bonne, mais la question peut être posée, non ?

2. Le 17 mars, 2016, 7h12 par Lulu

https://www.youtube.com/watch?v=u1v...

;)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet