Tu bosses dans quoi ?

Il y a une situation pleine d'urbanité qui est un tantinet lassante pour le chômeur que je suis.

Parmi les sujets de conversation les plus pratiques pour faire connaissance, on demande à son interlocuteur son nom, où il vit et son métier...

  • Je m'appelle le gauchiste, je vis sur Internet, et je suis au chômage.
  • Han ! T'as pas de travail ?
  • Tu cherches dans quoi ? T'as quel diplôme ?
  • Je connais peut-être quelqu'un qui peut t'aider mais il ne recrute pas...
  • T'as déjà essayé de bosser dans tel domaine ?
  • Et tu sais que dans telle région ils cherchent des gens ?
  • Et tu connais telle boîte ?
  • T'as essayé de faire une formation ?

La première fois, ça passe pour une forme d'entraide compassionnelle fort généreuse. Quelqu'un qui lâche sa soirée pour se préoccuper de votre problème, c'est sympa, quand même. Et puis c'est pas comme si je lui répétais tout ce que Pôle emploi m'a demandé juste avant... ah, si, justement !

En fait, il y a une période du chômage où on se passionne pour la recherche, une autre où on s'oblige à le faire parce que la société l'exige de nous, et une dernière où ça nous emmerde seulement, mais carrément.

Aujourd'hui, la seule chose que j'attends d'un emploi, c'est le plaisir de cocher mes congés et mes RTT. Parce que quand t'es chômeur, t'as jamais l'esprit libre à 100%. Tu dois te justifier vis-à-vis de Pôle emploi, de la CAF, de la CPAM, du CCAS, des impôts parfois et il ne manquerait plus qu'on en fasse autant à une soirée pépère entre amis.

Si on compte les retraités, les jeunes, les chômeurs et précaires, les non-inscrits, les métiers dangereux, on atteint facilement 45% de personnes pour qui l'emploi est un sujet bien chiant voire gênant. Je ne parle même pas des déprimés qui gardent leur métier par habitude ou des emplois alimentaires « stables ».

Ce soir, je passerai une soirée sympa si on ne me parle pas d'emploi. Changeons juste la norme sociale.

Pas toujours facile d'expliquer à quelqu'un que les chômeurs n'aiment pas toujours parler boulot, eux non plus...

 

Commentaires

1. Le 27 mars, 2016, 8h31 par Luxor

Le pire c'est que même aux questions plus ouvertes du genre "tu fais quoi dans la vie?" on a tendance à répondre par rapport au boulot/métier

http://jemecasse.fr/2014/10/une-vie...

2. Le 19 juin, 2016, 10h48 par Luxor

"eux non plus..."

http://www.deezer.com/track/3460555...

:-)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet